Skip to content

What a feeling !

février 9, 2009

Dimanche soir, tandis que j’attends la rediff’ de Basic Instinct sur France 2 (on s’en reparle), mon ordinateur gling-glingue. Un message Gtalk de Bonnie 123, sans verbe et tout en majuscules, ce qui indique une urgence certaine, voire une teneur capitale :

« FLASHDANCE SUR W9 !!! »
 qu’elle me dit

¡ Vaya ! Y’a des messages comme ça qui te procurent des joies bêtes, limite c’est la première gorgée de bière dans ton petit corps de trentenaire fourbu. Bonnie 123 et moi entrons illico en profonde empathie générationnelle, à mater l’écran d’un oeil et échanger des coups de coude virtuels, comme les vieux Stalter et Waldorf des Muppets.

Talkin' bout their generation

Talkin' bout their generation

Me voilà contrainte d’écrire suun temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître-euh. Car Bonnie ne peut laisser seul Pascal Obispo beugler que 1980, c’est pas la fin-pas la fin. Bonnie ne peut se résoudre à voir Reebok s’enticher de Yelle et Agyness pour nous servir réchauffés les codes d’une décennie. C’est mal connaître Bonnie. Bonnie déteste le Canada Dry température ambiante.

Rendez-moi mes Freestyle

Rendez-moi mes Freestyle

Passons sur le scénario hautement improbable de Flashdance, aussi crédible qu’une Dita Van Teese cumulant CDD chez Norauto le jour et activités de strip burlesque la nuit. Je préfère évoquer les images-cultes dans lesquelles mon inconscient d’adolescente mal dégrossie ont baigné. Et qui me bercent toujours, depuis.

Reebok donc, et la fameuse Freestyle Hi, avec son tour de cheville matelassé. Inventée en 1982, elle était destinée à la pratique du fitness en général, et du LIA (Low Impact Aerobic) en particulier. C’est qu’on comprit vite les effets désastreux des sautillements Véronique et Davina-like sur ta colonne vertébrale. Pas cons, les 80’s. Je sais tout ça, car dès l’âge de 13 ans, j’étais abonnée à Vital magazine. J’y ai appris plein de noms de régimes folkoriques : Atkins, Mayo, dissocié, low carb… Oui, Vital était voué au culte du corps ; rien n’a changé, tu me diras. Sauf que le corps féminin 80’s était plus triomphant, moins atrophié peut-être. Le corps 80’s, c’était Elle Mac Pherson en fière amazone, seins nus sur la couverture de Elle. C’était Renée Simonsen, dont le seul sourire faisait plonger un crétin de Clyde du haut d’une falaise, pour ressortir de l’eau la fleur aux dents, dans la pub Ultra Brite.

Renée construit une cabane pour chéri Vendredi

Renée construit une cabane pour chéri Vendredi

Des Freestyle Hi, j’en ai usé 4 paires à date, à travers les modes, et pas juste pour danser le LIA. Ma basket-doudou, mes chaussures de conduite, mes charentaises du week-end, qui font des pieds jolis de street-tonkinoise. Même quand elles crameront sur l’autel de la Fashion, je serai une vieille dame en Freestyle, crois-moi.

Une Freestyle c'est ça, si tu savais pas

Une Freestyle c'est ça, si tu savais pas

Dans l’esthétique Flashdance, on notera encore le sweat gris coupé à l’encolure, dégoulinant sur l’épaule nue de Jennifer Beals. Combien de sweats massacrés au cutter sans jamais obtenir l’effet recherché ? Bonnie Mater peut douloureusement en témoigner. Et ses jolies guêtres noires (à porter bien raboulées sur le col matelassé des Freestyle) qui refleurissent désormais aux chevilles des lycéennes de mon quartier. Et sa veste militaire, dont Balmain nous a sorti de sublimes interprétations fanfare et bien épaulées, dont cette merveille en jean bleach.

Je la veux, NOW !

Je la veux. NOW !

Alors non décidément, 1980, c’est pas la fin-pas la fin.

Et si le sujet t’intéresse, rapport à la choré et à la musique, va donc lire le post de Bonnie 123 aka Bulles d’infos, qui partage le même titre que celui-ci. Empathie générationnelle, je te disais. 

Publicités
11 commentaires leave one →
  1. bullesdinfos permalink
    février 9, 2009 12:40

    Je vois que toi aussi tu as été touchée par la haute improbabilité du scénario. Mais pourquoi bloquons-nous dessus ? Ah peut-être parce qu’on a rêvé d’être un jour à peu près danseuse étoile…

  2. Annabelle permalink
    février 9, 2009 8:34

    Non, pas danseuse étoile pour ma part, simplement Cyd Charisse. Au risque de passer pour snob (tant pis j’assume) je ne partage pas ce « feeling »-là ! Fallait bien que ça arrive, hein Bonnie KD? ;)

  3. bullesdinfos permalink
    février 10, 2009 5:37

    Oui on peut pas toujours être en phase et en même temps sur Flashdance je comprends… même pas un petit peu danseuse étoile ?

    • Marie permalink
      août 15, 2010 3:45

      Je cherche un T-shirt et un sweat style flashdance à l’encolure échancrée. Où pourrais-je trouver ça?

      • août 15, 2010 3:59

        Aucune idée, ça fait longtemps que je ne me suis pas penchée sur le dossier. A priori, je dirais d’aller voir chez la marque de danse italienne Freddy, ou alors de se lancer carrément dans le DIY : un sweat gris, une paire de ciseaux qui coupent et une bonne photo pour s’inspirer de la découpe genre ça http://www.shopoon.fr/prd/AUB_324110488.aspx

  4. Poule permalink
    décembre 29, 2013 4:19

    C’est que l’on rêvait, mais pas plus qu’aujourd’hui , parce que nous étions jeunes et tout nous semblait possible.
    Oui la couverture de « Elle »avec Eleonor Mcpherson seins nus, rien à voir avec Emmanuelle Béart nue en couv de je ne sais plus quoi; les seins de Elle McPherson ne s’achetaient pas, qui a dit que la perfection n’existait pas ?
    Cela étant, ce type de lecture m’effraie terriblement et j’espère que ma fille de 4 ans, tournera vite la page car c’est le vide absolu. À 20 25 ans j’ai cessé totalement ce type de lecture effroyante, mon dernier mag de mode « Allure » magazine américain qu’on achetait régulièrement avec ma girlfriend et que j’ai continué à lire un peu en France. Merci pour cet article :)

    • décembre 29, 2013 7:49

      Salut Poule, merci pour ce gentil commentaire. Tu as arrêté avant moi, la vacuité des magazines a pris le dessus sur les rêves il y a, 3 ou 4 ans, je dirais. Je rêvasse sur Vanity Fair maintenant, parfois parfaitement insupportable de snobisme, mais au moins, il y a à lire.

Trackbacks

  1. Femme fatale, mode d’emploi « bonnie parcoeur
  2. Next coming next, please ! « bonnie parcoeur
  3. Compulsion du dimanche « bonnie parcoeur
  4. What a feeling ! « BULLES D'INFOS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :