Skip to content

Métaphysique du fond de teint

février 13, 2009

« Quand une femme a découvert son fond de teint, elle peut conquérir le monde. »

Cette pensée puissante n’est pas signée Bonnie mais Dominique Loreau, auteur du best-seller L’Art de la Simplicité. Je ne me moque pas, n’oublie jamais que Bonnie châtie d’autant mieux qu’elle aime bien. L’Art de la Simplicité est un manuel d’art de vivre zen à destination de la femme moderne qui, en ces temps troublés, veut se développer personnellement. Le pitch ? Less is more.

"Simplifier sa vie, c'est l'enrichir", la dame te dit

"Simplifier sa vie, c'est l'enrichir", la dame te dit

T’as bien entendu : less is more partout dans ta vie. Dans tes placards, dans ta salle de bain, dans ton fridge. Et même dans ta cervelle fiévreuse et tes amours à la con, less sera toujours more. Je n’obéis pas à chaque précepte de Dominique Loreau – le beau bol en bois pour manger à la cantine, hum… Mais cette démarche globale, inspirée des philosophies orientales, de Carl G. Jung et de cette bombasse de Marc Aurèle me plaît. On ne te demande pas de renoncer à la frivolité ; juste de la pratiquer avec discernement et un soupçon d’anti-capitalisme à tendance féministe, de bon aloi pour dompter les démons modernes de la société de consommation. Moi je le compulse façon piqûre de rappel, dès je dépasse les 1500 tours / mn ou mon découvert autorisé.

Marc Aurèle, mon amour

Marc Aurèle, mon amour

On l’aura compris avec soulagement, l’art de la simplicité n’est pas incompatible avec le shopping. Privilégier la qualité à la quantité, déjà. Côté teint donc, après quelques errances, j’étais très Fond de Teint Soyeux Lumineux Armani qui me faisait le minois joli – appliqué après le Blanc de Chanel en base, of course. Et économique, avec ça : il m’a tenu 18 mois sans broncher. Mais souvent, femme varie. Décomplexée par Dominique L., j’étais avide d’étendre The Empire of Bonnie, rapport à la conquête du monde. Et j’ai repéré le nouveau Teint Fraîcheur Effet Peau Diorskin Nude sur un publi-éditorial du magazine Elle. Ecoutons Tyen, maquilleur-vedette chanteur lyrique de la marque, parler de la campagne de communication Diorskin Nude :

« Monica (…) représente comme une vérité. Sa peau est exceptionnelle, elle a l’éclat du diamant. C’est cette pureté, cette transparence, cette idée de peau « prête à toucher » que l’on a voulu exprimer avec ce visuel de Monica NUE. »

Cette pauvre Monica B. n'a pas trouvé son fond de teint

Cette pauvre Monica B. qui n'a pas trouvé son fond de teint

Ok Tyen, vendu. Je te prends la n°020, parfaite pour les carnations diaphanes à la Bonnie. Et pour 41 euros les 30 ml à 45% d’eau minéralisée, j’espère que t’es sûr de ta came, Tyen.

Bonnie en pense ? Beau flacon-pompe, sur lequel une pression par application suffit. La texture est douce et glisse sur la peau sans tirer. Le teint est unifié, transparent, frais et très lumineux. Un peu comme si t’avais l’entière peau de Monica NUE étalée sur la figure. A conseiller donc, si tu cherches un fond de teint imperceptible, au fini naturel pour ta peau sans casier judiciaire imperfections.

Allez zou, je file maintenant, y’a reportage sur la décroissance dans Envoyé Spécial.

Bonnie a aimé

Bonnie a aimé

Publicités
8 commentaires leave one →
  1. bullesdinfos permalink
    février 13, 2009 4:16

    « Un peu comme si t’avais l’entière peau de Monica NUE étalée sur la figure »… écoute franchement j’hésite un peu là…

  2. février 13, 2009 4:23

    Je parle moins bien que Tyen, c’est ça, hein ? Dis-le, Bulles, hein.

  3. bullesdinfos permalink
    février 13, 2009 4:37

    Nan c’est pas ça du tout… juste que je veux pas avoir la peau de Monica sur ma figure ni nul part ailleurs sur moi en fait !

  4. février 13, 2009 5:47

    ça nous dit pas quel fond de teint tu utilises pour conquérir le monde :-)

  5. Higgins permalink
    février 13, 2009 11:46

    Pour répondre à Foxy, chez Helena R. le Color clone est top, super light, super unifiant – à ceci près qu’il faut au moins 2 pressions sur le flacon pompe, que ça gicle même sans avoir 2 mains gauches et au bout de 15 jours, pis qu’il faut une poudre matifiante derrière. Donc top, oui, mais en ce qui me concerne pas sûre que je recommencerai.
    Sinon, si ce livre s’inspire de Jung, ajouter à cette lecture « L’homme et ses symboles », et on aura vraiment compris quelque chose à cette futilité primordiale !

  6. bullesdinfos permalink
    février 14, 2009 10:09

    J’utilise un truc de chez Avène, parfait pour ce que j’ai ;-)

  7. Sílvia permalink
    février 17, 2009 10:17

    Pois, acerca do fond de teint, pouco te posso dizer… DEVO DIZER-TE QUE nem me posso esconder atrás dele, pois estou com aquele maldito eczema, que me deixa doida e não posso usar nada para esconder!
    Gostei muito do teu blogue e tenho pena que o meu francês esteja tão em baixo, pois não percebo, bem todos os termos e não leio nas entrelimhas os teus pensamentos. Mas achei muito interessante e sugestivo, pelos temas. Beijinhos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :