Skip to content

The BPA feat. Iggy Pop

février 22, 2009

On ne présente plus Iggy Pop dit l’Iguane, icône et survivor du punk rock, incroyable corps noueux de 60 ans et dix fois plus d’abdos, inventeur du slam – et pas celui de Grand Corps Malade, hein.

Iggy Pop, photographié par Annie Leibowitz -2000

Iggy Pop, photographié par Annie Leibowitz -2000

Sous le doux nom de Fat Boy Slim, Norman Cook est le DJ anglais qui m’apprit à aimer la musique électronique « festive » – vs. le son industriel des précurseurs new-wave à la Depeche Mode ou plus tard, le spleen bristolien du trip-hop. Dès 2000, l’album You’ve Come A Long Way, Baby rejoint ma discothèque pour ne plus jamais la quitter. Bonnie alors s’était bien débattue pour sortir de la pop adolescente et s’envelopper enfin dans la toge lacérée de la vestale rock et réac ; elle n’allait pas risquer d’entacher sa nouvelle crédibilité avec d’allègres synthés tout gras. Car le synthé c’était le mal, l’ordinateur c’était le mal oui, sauf si torturés. Mais j’aimai immédiatement Fat Boy Slim, justement à sa façon d’ingérer les influences rock, hip hop, techno pour les recracher en big beat mega-watté. Grandeur nature dans les festivals d’été ou dans l’intimité de ton salon, pratiquer le Norman Cook est d’une efficacité redoutable contre les troubles de l’humeur. Il demeure un de mes pourvoyeurs préférés de patate, une des meilleures patates que je connaisse même, avec Jamiroquai ou Groove Armada, depuis l’introduction de la patate sur le marché par Antoine Parmentier.

Norman Cook, reconnu euphorisant naturel

Norman Cook, reconnu euphorisant naturel

Mais Fat Boy Slim n’est plus, alors vive The Brighton Port Authority. The BPA est le nouveau projet de Norman Cook et Simon Thorton que je connais pas. Et alors là, mes amis, sur le nouvel album I Think We’re Gonna Need a Bigger Boat, c’est un festival de featuring : l’élégant-éclectique David Byrne, le rappeur Dizzee Rascal que je connais pas et mon chéri Iggy Pop, entre autres…

I Think We're Gonna Need a Platine K7

I Think We're Gonna Need a Bigger Platine K7

J’aimais Fat Boy Slim donc, et je suis bien partie pour adorer The BPA… En 2009, l’anglais n’a rien perdu de sa créativité et de son humour. Regarde la vidéo de He’s Frank (Slight Return) : un tel bijou, que Bonnie refilerait bien un Award aussi à la marionnette d’Iggy, tiens.

Et pour le plaisir, ma chanson préférée de Fat Boy Slim, Song for Shelter sur l’album Halfway Between the Gutter and the Stars, si t’as 10 mn devant toi. A laisser doucement monter, bien au chaud sous ton casque, jusqu’à l’explosion.

Publicités
10 commentaires leave one →
  1. bullesdinfos permalink
    février 23, 2009 8:46

    Moi je préfère Yves-Guy Pop. Y’a même un groupe de fan sur FB…

  2. février 23, 2009 9:31

    @Bulles : la seule question est : Yves-Guy est-il aussi abdobuildé qu’Iggy ?

    @Foxy : merci d’éclairer ma lanterne ! Le morceau avec Dizzee est aussi celui qui feature David Byrne. C’était le premier single. Je me hâte de rattraper ma méconnaissance du flow de ce jeune prodige…

  3. bullesdinfos permalink
    février 23, 2009 9:44

    Y’a sa photo si tu veux aller voir. En moins décharné je dirais quand même…

  4. février 23, 2009 9:54

    Ah mais c’est que j’aime chez Iggy justement : musculeux mais décharné, veiné comme les racines d’un arbre millénaire. Ayé, je m’emballe.

  5. bullesdinfos permalink
    février 23, 2009 9:59

    surtout s’il a 1000 ans, laisse tomber !

  6. Higgins permalink
    février 23, 2009 12:47

    Je précise d’abord que j’y connais rien en genres musicaux (je me contente souvent ces 20 dernières années d’un basique j’aime/j’aime pas) mais je m’y connais en patates (pas celles qu’il faudrait, et je ne parle pas de physique entendons-nous bien) : j’aimerais donc rendre hommage aux Black Eyed Peas et aux Red Hot (dans le genre animal aussi ce chanteur-là…), avec lesquels j’initie toujours mes séances de jogging ! (quand j’arrive à me bouger le c..)

  7. février 23, 2009 1:01

    Tiens oui, c’est très vrai, Higgins, qu’Anthony Kiedis a un corps iggypopesque !!
    Je suis étonnée de ne pas retrouver dans ton hommage vibrant le George for the feet. Et Dieu sait que pour le running, les feet c’est important ;-)

  8. Higgins permalink
    février 24, 2009 4:09

    Ah la la oui : mon cher George – I want your sex est une parfaite métaphore pour l’acte de courir toujours… :))

  9. Pégase oui oui permalink
    février 25, 2009 1:23

    Sur tes conseils, je viens d’écouter Song for Shelter, que je ne connaissais pas.
    C’est magnifique, et parfait pour se mettre dans le mood « départ pour les antipodes »…

    Ca mérite bien un Deezer d’OR !

  10. février 25, 2009 4:12

    Hé hé ;-) Une petite curiosité d’ailleurs, rapport à la boucle de fin du morceau. Joué à l’envers, elle prend tout son sens… démo sur youtube, avec la requête « fatboy slim backwards »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :