Skip to content

Kanye West pour Glouis Vuitton

mars 15, 2009

Kanye West est rappeur et producteur de hip-hop américain. Honnêtement, je ne connais pas son travail. Juste son ego délirant, dont je ne saurais déterminer s’il ressort d’un plan média à 2$ ou d’une réelle pathologie psychiatrique. Mais à dire vrai, ce doute ne me taraude pas. J’observe les aventures de Kanye de loin, sans chercher à les comprendre surtout, juste constater. Car outre leur potentiel comique insoupçonné, elles révèlent en creux la fatuité de l’époque : Kanye squatte la Fashion Week, Kanye promène sa nouvelle fiancée classe porn star, Kanye auto-déclaré messager de Dieu, Kanye pleure sa mère décédée des suites d’une liposuccion fatale, Kanye se cherche un stage dans la haute-couture, Kanye exige qu’on l’appelle désormais Martin Louis The King Jr… N’en jetez plus ! Ca me fait gondoler au point que je me contrecarre bien de savoir s’il y a du talent ou du second degré, ou les deux, derrière les singeries de Kanye.

C'est quoi, l'amour ?

Kanye et Amber vivent d'amour et de Mir Couleur

Dernière en date : Kanye dessine des baskets pour Louis Vuitton. L’alliance a priori contre-nature du luxe et du hip-hop n’est pas inédite, juste l’expression de ce poncif gros comme la gourmette de Kanye : la marque bourgeoise s’encanaille, cherche jeunesse perdue, pense transgression créative et le street-menestrel accède enfin à la reconnaissance sociale. Celle qu’on lui refusa si longtemps, même le dimanche, quand il veillait à porter son survêtement blanc Tacchini, pour déverser au litre son flow de révolté du ghetto.

Pour cet été, disons-le tout de go, Kanye est un authentique créateur qui n’a pas peur de bousculer les conventions en matière de sneakers : pleine semelle 100% gomme plastique, couleurs luxuriantes, usage subtil du célèbre monogramme, fermeture scratch à la pointe de l’innovation technologique… Et surtout, Kanye décrète le retour en fanfare du gland. Le gland, ce grand oublié de nos penderies. Le gland, longtemps honni, si injustement méprisé et cantonné aux infâmes mocassins de mon père. Le gland outragé, le gland brisé, le gland martyrisé, mais le gland libéré ! Car oui mon ami, tiens-toi prêt : les glands débarquent sur la ville. Mais en étaient-ils seulement partis ? me rétorqueras-tu à juste titre, tellement t’es drôle, mon lecteur adoré.

Une chaussure à glands restera toujours une chaussure à glands

Une chaussure à glands restera toujours une chaussure à glands

La ligne de Kanye pour LV sera commercialisée à des tarifs très street, puisqu’oscillant entre un smic et un smic et demi. Quel prix par exemple pour la Jasper’s ci-dessus, merveille d’élégance racée ? 1 140 $. On va pas se laisser emmerder par la débandade économique, Kanye te dit. C’est qu’avec la crise, faut faire gaffe : si ça te touche d’abord les pieds, par capillarité, ça peut vite te remonter au cerveau.

Permets-moi cependant d’émettre de modestes réserves marketing sur le sujet : au moment où le low-profile s’impose comme la nouvelle posture moderne, parce que la vanité du consumérisme nous saute à la face, et si fort que la recessionista supplante désormais la fashionista dans les magazines féminins, au moment où Matthieu Ricard vend en librairie des brouettes de L’Art de la Méditation, au moment où Obama prône la fin de l’argent-roi et le dépassement de l’individualisme, à ce moment précis où la société devient avide de frugalité – nouveau paradoxe peut-être, mais ce n’est pas le souci – eh bien pile à ce moment, comment donc peut-on sortir un truc aussi moche, indécent et peu en phase avec la marche du monde ? A moins que cette blague ne soit destinée au marché émirati ?

The Red Recession Dress -£9.99 chez The Big Discount Store (UK)

The Red Recession Dress à £9.99 - The Big Discount Store

Moi, rapport à la marche du monde, je préfère carrément suivre les traces des nouvelles shoes de ma copine Bonnie 904, qui s’est payée de vraies grolles de gourou moderne : en voilà du bling stylé et intelligent, avec une pointe de second degré et à un prix beaucoup moins gland.

La Spring Court Metallic Glove

L'or, une valeur refuge : Spring Court Metallic Glove - 120 €

Publicités
34 commentaires leave one →
  1. bullesdinfos permalink
    mars 16, 2009 9:09

    Ah oui je l’ai vu à la fashion week ce cakos qui montrait ses shoes à Deneuve qui faisait semblant d’être intéressée (enfin vu dans le Petit journal people hein, j’étais pas vraiment à la fashieune week en vrai).

    J’adore les Spring Court de Bonnie 904 en revanche !!! Very glamurelles… Encore trop chères pour moi ces temps-ci (snif je suis en vraie récession perso) mais je cherche déjà qqun qui ne m’aurait pas fait de kdo pour mon anniv’ et qui pourrait me les offrir… Quelqu’un ?

  2. mars 16, 2009 11:13

    c’est fin ça se mange sans fin ces petites chaussures si élégantes!
    Quel chantre du bon goût!

  3. mars 16, 2009 11:55

    Moi j’veux bien me cotiser pour payer ses Spring Court à Bulles. Tant qu’elles ne sont pas dorées à la feuille d’or…
    Et puis aussi pour dire que le gland je les préfère quand il tombe des arbres ou qu’il tombe tout court. Enfin, faut faire tomber le gland définitivement.

    En parlant de gland, Kanye il ne serait pas de la famille ?

  4. mars 16, 2009 1:37

    @Bulles :
    On va te monter un SpringCourthon, t’inquiète. Que veux-tu, c’est la crise : on ne peut pas avoir et le gilet sequins, et la golden shoe. Attendons le retour de Bonnie 904, je crois savoir qu’elle les a touchés en maxi promo.

    @Foxy :
    Sans déc, c’est quand même Estelle qui fait tout le boulot sur American Boy… Mais je crois que niveau self-esteem, elle plane pareil.

    @Eve :
    Hello Eve et bienvenue. Je viens de m’abonner à ton blog à la simple vue de ces beautés Barbara Bui. J’idolâtre Barbara Bui. On va s’entendre, je pense ;-)

    @Annabel :
    Oui, je crois que Kanye est des leurs. Ce petit côté « tradition & modernité » m’agace en fait. Je crois que je préfère un bon vieux gland en mocassins, à choisir.

  5. mars 16, 2009 5:25

    Alors la Bonnie 904 que je suis est ravie, oui, ravie, de ce que disent ma Lady Parcoeur préférée et ses amies en or sur mes Golden shoes dans lesquelles je vole au-dessus des pavés parisiens.
    @ Bulles : j’ai poireauté deux ans (je me fiche un chouille des tendances quand j’aime un truc) avant de les trouver ENFIN à un prix que je considère abordable – soit à – 50%, dernier jour de soldes sur sarenza.com. Mais je te souhaite de patienter moins longtemps !
    Et puis, avec, je marche allègrement sur toutes les têtes de gland de la hype et de celles, aussi qui se foutent de mes pieds dorés – tristes bonshommes qu’ils sont. Non mais.

  6. mars 17, 2009 11:32

    Merci Bonnie !Tes posts me font bien rire !
    Cela dit il a accordé ses chaussures avec sa nouvelle copine dont le pantalon(?) rose découpé à l’intérieur des cuisses est tout à fait délicat et de bon goût.
    Et puis je suis d’accord avec Annabel, il faut faire tomber le gland
    C’est plus possible cette affaire.

  7. mars 17, 2009 11:35

    Quel beau nouveau concept: la recessionista! Je vais y penser très fort…

    Sinon l’appel à témoins chez Eve G ne m’a pas laissé de marbre:

    David Mallet est un Dieu! Jusque là je ne suis passée qu’entre les mains de son assistante Fanny mais elle est partie, et meme si elle était fantastique, David est à un autre niveau: ma soeur, qui n’est coiffée que par lui depuis deux ans lui a ammené je ne sais combien de clientes tellement sa coupe est bien. Quand elle sort de chez lui, tout le monde la regarde, se prend un poteau, se fait renverser par les voitures… mais ne va pas croire que c’est tape à l’oeil, au contraire!

    Voilà, c’était la minute pub (et ma soeur pense demander un pourcentage à David).

  8. mars 17, 2009 2:02

    @ Eve : Ur welcome. Malgré tout, je m’interroge : comment chez Vuitton, peut-on laisser débarquer autant de mauvais goût, bordel ??? Y en a qui doivent se retourner dans leur malle cabine. J’espère qu’il ne va pas le trouver son stage, sans déconner.

    @ L’Armadio : rendons à César, Elle et Mme Figaro la paternité du concept de recessionista. J’aime assez l’idée de se faire coiffer par le maître-coiffeur : Adrien a été formé par « Monsieur Maniatis », comme il dit mais ça doit le surkiff (du tif hahaha) quand le Maître te touche le bulbe. Elle a les cheveux courts, ta soeur ??

    Les cheveux, c’est comme les ex, je me dis : même quand c’est pas le sujet, on y revient toujours.

  9. mars 17, 2009 4:15

    Moi je crois que Marc Jacobs déteste la marque pour laquelle il bosse je ne vois que ça… cherche à se faire licencier… en temps de crise ce serait bête de partir sur un coup de tête alors il fait tout pour qu’on l’épingle. Ca va finir par marcher. Tiens, allez faire un tour sur la collection hommage de Stephen Sprouse à Vuitton et vous verrez qu’il y a faute grave : http://www.welovesprouse.com/#/fr_FR/stephen-sprouse-et-marc-jacobs/collection-hommage-2009.

  10. mars 17, 2009 4:39

    Justement, je me posais la question : est-ce Marc Jacobs a un rapport et/ou mot à dire avec ce genre d’initiatives ? je veux si ça se trouve, ça rentre même pas dans la catégorie prêt à porter… C’est pê un genre de « diversification » ???

    Je vois ton lien + tard : y a pas flash 10 sur ce poste, ça marche pas.

  11. mars 17, 2009 4:46

    Attention je vais dire un truc pas bien : Vuitton ne fait quand même pas des trucs de très bon goût sauf exception non ?
    Je veux dire décliner 100 fois le même sac avec un monogramme à la con, c’est quand même pas bien subtil non ? si?
    Quand ils font des trucs sur lesquels il n’y a pas marqué LV partout c’est plus classe qd même…(comme les sandales ethniques par ex)
    Sinon c’est du sac à la Kim Kadarshian…
    Pardon si y en a qui ont des sacs Vuitton!

  12. mars 17, 2009 5:06

    @ Eve :
    Ici, y a pas de truc bien / pas bien qui vaille. Car qu’est-ce que l’internet sinon cette parole libre et débridée sur des sujets fondamentaux, perdus entre 2 skyblougs je te le demande ??

    Rapport à Vuitton, je suis d’accord avec toi sur la petite maroquinerie, c’est assez vilain. Sauf les mega-malles, avec tout le bordel de petits tiroirs dedans, qui me rappellent un peu mes vanity dinette en taille adulte. Ok, on est dans la madeleine de proust. Et pour ma môman, LV était une expression du luxe à la française. Ok, on enquille dans la psy.

    Maintenant, les sacs Sofia Coppola étaient pô mal (sauf que l’artiste qui s’improvise styliste autour d’une bardée de cadres extatiques de la marque, ça me fait marrer… Cf dans le même genre Mlle Agnès dessine un sac pour Weill, à voir sur Youtube) et oui, sans logo.

    Et j’ai le souvenir des premières collections de Jacobs qui justement m’avaient laissée le souvenir d’une marque qui avait su faire de la sape avec le bon de son ADN. Les récentes, je n’ai pas suivies, j’avoue.

    Mais j’avais détesté la maroquinerie avec les monogrammes façon tag, ultra beurk, tellement Kadarshian tu as raison.

    ça me rappelle ce cabas longchamp que j’ai vu dans un magazine : coupé dans un genre de toile de jute, avec un sac dessiné dessus et écrit : « ceci n’est pas un it-bag » Genre je suis trop drôle, je me fous de ma propre tronche pour la modique somme de 200 euros, pour un truc dont j’aurai honte dans 6 mois. (ce qui, selon moi, n’est pas un rapport prix / DLC concevable)

  13. mars 17, 2009 5:13

    Comme les ex, ils font leur apparition dans la conversation au moment le moins opportun et on continue à y penser.

    Ma soeur a les cheveux au carré, pourquoi?

  14. mars 17, 2009 5:17

    Trop drôle, cette discussion à tiroirs, on se croirait dans une mega-malle Vuitton.

    Je posais la question parce que je me demandais quel type de coupe provoquait des accidents de poteau dans les rues. Sûrement rapport à ma grande question du « faut-il se couper les cheveux l’âge venant ?? Et si oui, à quelle longueur ? »

    Et c’est normalement ici que Foxy débarque en vociférant « et pourquoi pas se couper un sein tant qu’on y est ??? » ;-)

  15. mars 17, 2009 5:52

    aH Ah ah vous êtes vraiment bien drôles sur ce blog!
    Ben Vuitton c’est le monogramme que je n’aime pas mais là ils ont fait des pitites sacoches rouges avec du léopard et des pompoms et tout et on dirait pas mais c’est chouette!
    Mais les sacs que tu vois sur toutes les cagoles et qui viennent des puces de Clignancourt moi ça m’a jamais donné envie
    Pourquoi pas un sac siglé carrefour pendant qu’on y est ? c’est pas plus moche que LV comme sigle!

  16. mars 17, 2009 5:59

    Ah la vache, Eve, m’en parle pas du logo Carrefour : un des chocs majeurs de mon enfance, quand j’ai enfin vu ce qu’il signifiait !!!

    Et je suis pas la seule : y a un groupe Facebook dédié « Le jour où j’ai compris ce qu’était le logo Carrefour, ma vie a basculé » : 49 758 membres à date !!!

    Il faut que j’aille voir la tête de ces pitites sacoches léopard pompoms…

  17. bullesdinfos permalink
    mars 17, 2009 7:15

    Ah c’est là que j’interviens : le logo Carrefour, toute une institution ! Je le sais, je l ai appris quand j’y étais caissière dans une autre vie…

    Sinon Bonnie t’as encore un peu de temps pour les cheveux non ?

  18. mars 17, 2009 7:28

    J’ai envie de te dire oui, Bulles car on en trouve toujours, du temps, pour les cheveux : la preuve, j’ai passé la journée dessus, quand j’y pense ;-)

    Sans déc, j’ai toujours été très en avance sur mon âge : à 25 ans, je lisais déjà les dossiers « 30 ans, c’est que du bonheur ». Donc mathématiquement, je suis bien lancée sur les « 40 ans, c’est que de la balle »

    M’en fous, de toute façon, il paraît que 40 ans, c’est le nouveau 30.

    Je parle comme si j’en avais 72, je me rends compte.

  19. bullesdinfos permalink
    mars 17, 2009 8:01

    Moi aussi j’ai entendu que le 40 est le nouveau 30, on se rassure comme on peut hein ;-) mais c’est drôle j’y ai pensé hier au truc des cheveux…

  20. mars 17, 2009 8:01

    Et ben ça ne nous rajeunit pas tout ça…
    Heu… je dois être trop jeune pour avoir connu ça… mais qu’est-ce qu’il a le logo carrefour ?
    C’est une fille qui a toujours refusé de mettre le nez dans une grande surface qui vous parle alors un peu de clémence s’il vous plaît.

  21. bullesdinfos permalink
    mars 17, 2009 8:21

    Imagine un losange autour de cet étrange dessin… un C se dessine sur le rouge et le bleu ;-)

    Sinon je vois que t’es pas au pub pour la St Patrick Annabel ? moi non plus hein…

  22. mars 17, 2009 8:25

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Carrefour_(société)#Historique_et_analyse_du_logotype_et_du_nom

    J’aime la référence au Nu du Crâne de Dali !

    Moi, l’image m’est apparue sur le parking du Carrouf, j’étais petite : y avait un logo géant Carrefour posé sur un terre-plein de gazon et là, soudain j’ai vu la vierge ! C’est dingue, parce qu’une fois que tu chopes le truc, tu ne vois plus que ça…

    Partir de Kanye West et arriver à Carrefour, en passant par les cheveux et le sarouel : bravo moi je dis bravo !

  23. mars 17, 2009 8:38

    @ Annabel : je viens d’aller voir le lien sprouse et enfin, je sais d’où vient ce fameux monogramme taggué, merci. Ce que j’en dis : finalement, on croit rendre hommage et on rend juste pas service. Le slip est exceptionnel.

    Par contre, graphiquement, le site est top !

  24. mars 17, 2009 10:11

    @ Bonnie : Merci ! Je transmettrai à l’intéressé (le concepteur est un copain à moi. Sinon tu penses bien que je serais passée à côté de la Sprouse’s touch, tellement chuis inculte.)

    @ Bulles & Bonnie : Nan décidément ce logo ne me dit rien (j’ai dû faire un rejet). Total black out (oh my god, c’est p’têtre toute une partie de ma vie dont je ne me souviens pas !) Je vais aller voir à quoi ressemble ce foutu logo, histoire de me rassurer sur mon amnésie.

    @ Bulles : Et non, je ne suis pas au pub, mais aujourd’hui c’est Nouvelle Star alors fallait faire un choix : boire comme un trou ou regarder Madi… mmmh tout bien réfléchi … même si on m’avait invitée je n’y serais pas allée. :-)

  25. mars 17, 2009 10:15

    @ Bonnie : je viens d’aller sur le site, mais ça ne me dit toujours rien. Par contre moi aussi je vois la vierge : à chaque fois qu’on me prend en photo avec le flash, j’ai devant les yeux le sigle CB qui s’affiche. Comme pour Carte Bleue, c’est bizarre, non ?

  26. mars 17, 2009 10:24

    Drôle ça, parce que sans trop craindre de me tromper, je dirais que c’est un des logos les + connus de France. T’as vu le C caché dans les flèches au moins ??? Ils faisaient où les courses, tes parents ?

    Pour la CB, oui c’est presque paranormal ! Moi, ça m’arrive plutôt quand je suis sur asos.com ou topshop…

  27. mars 18, 2009 10:48

    Ben ouais, étonnant, je ne m’en souviens pas. Maintenant que je suis briefée, je ne vois plus que ça.
    Chuis rien qu’une femme de la jungle qui aime regarder tomber les glands.

  28. mars 18, 2009 2:07

    Oui, en effet, c’est une discussion à tiroirs ici!

    En parlant de l’age venant de ma soeur, elle est à la fac.

    En parlant des femmes qui se coupent les cheveux l’age venant, bah, je ne sais pas quoi en penser parce que certes l’idée est triste, mais les Italiennes les gardent généralement longs, meme sans forme, avec une teinture bon marché et plus trop envie de les coiffer. Si je m’écoutais je me promènerais dans la rue avec des ciseaux!

  29. mars 18, 2009 2:08

    Les vieilles Italiennes je voulais dire, Les jeunes ont des cheveux superbes!

  30. mars 18, 2009 2:21

    Ah le grand retour des cheveux !!!

    @ L’armadio : bah, de toute façon, j’ai réglé mon histoire de compatibilité cheveu / année de naissance pour aujourd’hui : on m’a rapporté aujourd’hui au bureau ces propos me concernant : « Bonnie a des cheveux incroyables, elle est toujours bien coiffée même décoiffée »

    Je ronronne de satisfaction.
    Et demain, je voudrai une Louise Brooks. Ou une Jean Seberg.
    Comme d’hab.

  31. mars 18, 2009 3:05

    Tiens c’est drôle, moi ça me fait la même chose quand je me lave les cheveux. On me dit : »Ah, mais t’es allée chez le coiffeur ! ». Perso, chais pas comment je dois le prendre.

    Moi, je ne fantasme plus sur aucune tête. Parce que quelle que soit la coupe ou la couleur, je ne ressemble jamais à rien. Combien de fois, je me suis entendue dire par le coiffeur à qui j’avais remis une photo de la coupe que je souhaitais une heure plus tôt (et à qui, par la même, j’avais confié tous mes espoirs et mes angoisses) : « Ah ben oui, finalement, ça rend mieux sur la photo que sur vous ».

    La dernière fois, ça m’a coûté 150 euros pour entendre ça. Soit l’équivalent de 3 séances chez un psy. Je me dis que pour finir j’obtiendrai un meilleur résultat avec lui. Je ne changerai pas de tête, mais j’apprendrai enfin à m’accepter comme je suis.

  32. mars 18, 2009 5:54

    Toutes ces histoires de cheveux (le retour !) me fait penser qu’il faut absolument que je refasse ma couleur. Merci pour le mémo les filles.

  33. bullesdinfos permalink
    mars 19, 2009 3:08

    Bon sang on reparlait cheveux et j’étais pas là !

    Bonnie on t’appelle Bonnie au bureau ? Mouarf je suis drôle !!

    Annabel tu abuses, la frange te va très bien !

    Et les couleurs si on en parlait ????

  34. mars 19, 2009 3:35

    Naaaaaaaaaaaan, on n’en parle plus ! Ni de cheveux, ni de shoes, ni de rien parce que j’arrive pas à écrire un nouveau post tellement la gestion des comments sur celui-ci me dépasse !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :