Skip to content

Sept fois moi

avril 5, 2009

Eve G., blogueuse émérite et madone du brodequin, m’a incluse dans une chaîne de l’amitié d’un genre nouveau, dont le principe consiste à demander à trois élues de se dévoiler sur leur blog en un billet à sept points, puis passer le relais à trois autres chanceuses. Comme toute chaîne qui se respecte, rompre le mouvement te condamne à de sombres galères – Eve évoque sans détour la malédiction dite du Sarouel, dont la légende raconte qu’elle obligerait ses damnés et leur descendance à porter cette ignoble nippe qui flingue la silhouette. Eve, je ne te dis pas merci. Bref.

Sarouel-victims

Sarouel-victims

1 :: J’ai des cheveux superbes, indiscutablement. Ce sont ceux de mon père. Alors, on ne discute pas.

2 :: J’ai un gros-gros problème avec la cigarette. Depuis 5 ans, j’affiche au compteur une trentaine de sevrages tabagiques, aux durées oscillant entre 4 heures et 2 ans. Personne ne sait où j’en suis exactement, moi la première ai du mal à déterminer quel est mon statut du moment. Une confusion temporelle qui me permet de taxer facile une cigarette quand je ne fume pas, sans qu’on me roule de gros yeux, vu que tout le monde pense que je fume. A l’inverse, il arrive que certains s’excusent platement de cloper devant moi, avec courbettes et mine du tentateur coupable, alors que je m’adonne au vice sans compter. Jusqu’au petit matin où je me réveille avec le souffle de celle qui a passé la nuit à pousser des wagonnets dans Germinal. Je me rue alors ventre à terre chez mon pharmacien-dealer de patchs, qui se croit drôle à me dire « à très vite », le salaud.

Je fume (pas)

Je fume (pas)

3 :: Je suis d’un naturel obstiné, voire mono-maniaque, notamment dans le domaine musical. Je peux écouter en boucle un même morceau des jours durant. Selon iTunes, j’aurais écouté 102 fois We Float de PJ Harvey, en l’espace de 5 jours – chanson d’une beauté irréelle, je te la conseille vivement. C’est une lubie dont je me sers indirectement pour créer ce que la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) appelle un point d’ancrage : il s’agit de relier un état interne à un stimulus, pour ensuite le provoquer à l’envi en sonnant le stimulus. Par exemple, le jour de l’élection de Barack Obama, je m’enquillais la discographie complète de New Order. Il me suffit désormais d’écouter Bizarre Love Triangle pour me remettre dans l’humeur béate de ce 4 novembre 2008, où je me retrouvai à beugler Yes we can ! au bureau et à croire en un avenir meilleur, tous ensemble sur l’open-space. Et même si la chanson n’a rien à voir avec la situation, ça marche quand même : c’est ça qui est fort.

4 :: Quand j’étais petite, ma mère m’interdisait de regarder Candy, parce que je pleurais tout le temps. J’en retire l’intime conviction que ce dessin animé aurait dû être interdit aux moins de 18 ans, tant il était calamiteux pour une psyché d’enfant en pleine construction. Car disons-le tout de go : Candy t’apprend que dans la vie, si – et surtout si – t’es gentille, les gens se servent de toi et il t’arrive plein de merdasses. Si tu t’appelles Candy, tu passes donc ton temps à te faire pourrir par ces saletés de Neal et Lizza, et à attendre un prince des collines débile en cornemuse et kilt Jean-Paul Gaultier qui se pointe jamais. Un scandale jamais dénoncé, une génération sacrifiée de trentenaires exposées dès leur plus jeune âge à cette vision toxique de l’aventure humaine, qui ploie a posteriori et en silence sous le trauma du manga.

Candy, sans déc', tu lui trouves quoi, à ce mec ??

Sans déc' Candy, tu lui trouves quoi à ce mec ?

5 :: J’ai une cicatrice d’appendicite d’environ 20 cm de long, un peu courbe, avec six points de suture de chaque côté. J’avais onze ans et j’ai bien cru me taper la hontasse de ma jeune vie à la clinique, quand mon père a blêmi en voyant la broderie au point de croix sur mon bidon et voulu faire la même au chirurgien, sur sa face. J’y suis très attachée maintenant, elle ressemble à une blessure de guerre, unique et beaucoup plus sexy qu’un pauvre tatouage simili-rebelle qui dépasse du bikini.

6 :: J’aimerais écrire un roman. Sur mon prince des collines. J’aimerais ne plus en avoir peur. J’aimerais que ça soit vrai, joli, passionné, triste, pudique, sensuel, ascétique, blessé, fier, debout, vivant, colère, drôle, profond, anonyme, incarné et pas chiant.

7 :: J’écoute du fado – je le mime même, avec mon pinceau à poudre libre en guise de micro. Notamment celui de sa grande prêtresse, l’unique et irremplaçable Amalia Rodrigues. Un merveilleux point d’ancrage encore, que j’ai découvert sur le tard, qui me ramène à la source et m’emplit de Saudade. Si tu ne connais pas, David Byrne en parle très bien dans l’introduction d’un documentaire à son sujet.

Voilà. Et pour finir, je déclare grandes gagnantes du prochain billet à sept points :
// Bulles d’Infos : même si je la connais, j’aimerais la voir pratiquer cet exercice de style. Héhé.
// La Mère Minos : parce que j’ai envie qu’elle nous parle sept fois d’elle.
// L’Armadio Del Delitto : car outre le goût très sûr, je sens un regard aigu et une vraie bienveillance dans chacun de ses posts.

Publicités
40 commentaires leave one →
  1. bullesdinfos permalink
    avril 6, 2009 9:28

    Oh p….. de m…. ! Qu’est-ce qui faut pas faire pour pas porter de sarouel !
    Avoue tu te venges de ce que j’ai dit chez Eve. Pffffffffffffff mais en plus comme tu disais, à quoi ça sert de faire des profils anonymes si c’est pour raconter sa life comme ça hein ? hein ????
    Bon ok je sais à quoi ça sert, j’ai appris des trucs sur toi héhé. Attends tout est vrai ou pas là ?

  2. avril 6, 2009 10:24

    Et bé! Contente que tu te sois prêtée au jeu! ça tombe bien j’ai encore un tag derrière les fagots.
    Nan je déconne je te ferais pas le coup deux fois je veux pas me faire taper non plus.
    J’arrive pas à savoir si t’as dit un truc faux là dedans. Si oui, je me demande si t’as vraiment une cicatrice aussi grande.
    Mais comme Bulles te connait et qu’elle bondit pas dessus, peut être que c’est vrai.
    Si c’est vrai, donne moi le nom de l’hopital où ils t’ont opéré.

    Sinon j’ai vraiment bien rigolé pour le passage sur Candy ! Excellente analyse!

  3. avril 6, 2009 10:25

    L’armadio del delitto (avec un « l » et deux « t », car c’est comme « délit » en français) est bienveillante mais rigole déjà à l’idée de menacer trois personnes de devoir porter le sarouel pendant je ne sais pas combien de temps.
    C’est vrai tout ce que tu racontes? Je sens que je vais pouvoir m’adonner à mon exercice préféré, soit faire un mélange de complètement vrai et carrément inventé qui me vaudra un coup de fil inquiet de la moitié de membres de ma famille.

  4. avril 6, 2009 10:29

    excellent ton post en 7 points, vraiment très bon… candy ? je suis d’acc., on pleurait tous à cause de candy et c’est vrai qu’elle dégageait cette attitude de victime car trop gentille, c’est horrible quand même ces trucs débiles à la télé qui nous ont traumatisés avec leurs airs de sainte nitouche…. bon, tu me rassures pour « we float », je suis aussi passée par la phase « total addict », à écouter, réécouter, chanter avec polly…. bonne journée bonnie !

  5. avril 6, 2009 11:53

    @ Bulles : oui j’avoue et même, je le clame, c’est bien une vengeance. Et oui, tout est vrai. D’après ce que j’ai compris, le 7-thing thing a ensuite été devoyé par une certaine Eve, qui a introduit le concept « un bullshit s’est glissé dans ma liste, saurez-vous le retrouver ? »

    @ Eve : ouais, t’as vu comme j’y ai mis mes tripes, maintenant faut me laisser tranquille ;-) Tout est vrai, même la cicatrice. Sois tranquille, la clinique a fermé depuis (comme celle où je suis née, j’y pense maintenant tiens)

    @ L’Armadio : arg, je déteste qu’on me prenne en flag’ de coquille. Sorry, je corrige ça de suite. Moi aussi, j’écrivais tard dans la nuit, avec mes grands cheveux ;-) C’est vrai oui, je voulais rajouter du faux mais finalement, je me suis prise au jeu !

    @ Airuos : hello airuos. Je n’avais pas fait une boucle comme ça depuis All I Need de Radiohead, en fait. ça me fait imaginer un Anti-Candy pour la nouvelle génération, avec une héroïne indépendante mais sentimentale, avec une mini-jupe et une guitare, PJ meets Chrissie Hynde meets Debbie Harry meets Stevie Nicks meets Kate Bush meets… Y aurait de quoi s’amuser. Bonne journée à toi !

  6. avril 6, 2009 3:09

    Ah ah oui on sent bien que tu as mis à nu ton âme carrément. Bon alors ça fait pas du bien non ?
    Et pareil que toi je peux écouter 120 fois la même chanson en 2 jours.
    La dernière en date : Disturbia de Rihanna.
    J’AI HONTE!
    Mais j’ai beau avoir une soeur qui me nourrit à la bonne référence musicale, j’adore aussi la soupe… La soupe déshydratée même…(Mais j’écoute pas (encore) Lady Gaga faut pas abuser.

  7. avril 6, 2009 3:22

    Eve G écoute Rihanna! ça c’est de l’info! Une huitième révélation!
    Sinon tranquille pour l’orthographe. La semaine dernière je n’ai pas été capable de poster un comm sans faute de frappe.

  8. avril 6, 2009 3:22

    @ Eve : ouais, j’avoue, c’est pas mal ;-) C’est même pour ça que je n’en ai pas bidonné une… Rapport aux goûts musicaux déshydratés, j’avais failli mettre un point sur le sujet justement : j’adore – au premier degré – Pour le Plaisir d’Herbert Léonard (sérieux, je trouve les paroles top), j’ai un best-of de Toto que je ne cache plus et comme toi, Britney m’est assez sympathique.

  9. avril 6, 2009 3:56

    Ouf je respire…
    Mais Herbert Leonard c’est du lourd quand même attention là on joue plus dans la même cour !

  10. avril 6, 2009 4:06

    Je sais, ça calme direct. Mais je trouve que c’est une belle chanson populaire, bien construite et exécutée. Surtout sa façon de rouler les rrrrr, pour faire crrrrrrrooner.
    Mais je n’aime que celle-ci hein. Faut pas déconner.

  11. bullesdinfos permalink
    avril 6, 2009 4:15

    « Herbert Léonard ça c’est un vrai crooner !! » dixit une copine à moi à la fin d’une soirée bien arrosée. Le truc qui va la suivre ad vitam…

    Sinon moi aussi je l’ai le best of Toto…

  12. avril 6, 2009 4:24

    Je précise que ce n’est pas moi, la copine imbibée :-)

  13. bullesdinfos permalink
    avril 6, 2009 5:06

    Nan c’est pas toi. Ce qui me fait remarquer que j’ai 2 copines fan du Herbert…

  14. avril 6, 2009 5:30

    Je ne suis pas fan de Herbert, je trouve que Pour le Plaisir est une chanson pas mauvaise.

  15. avril 6, 2009 7:09

    Moi qui trouve parfois les tags un peu plats (sauf celui que j’ai rempli aujourd’hui, follement fashion ;)) je dis « waoooh ». J’adore ton style, la justesse et l’humour de tes sept petits points, même si, comme tu le dis, il ya du vrai et de l’inventé…
    Et je suis ravie de découvrir une fan de la grande PJ. Qu’as-tu pensé de son dernier album ?

  16. avril 6, 2009 8:05

    Rhaaaaaaaaa ! Non contente d’avoir rendu mon sarouel, faut encore qu’il me revienne en pleine figure si je n’accepte pas ton invitation à me dévoiler (comme si je ne passais déjà pas mon temps à parler de moua, moua et encore moua). Et dire que je m’étais fait la promesse de ne plus bloguer jusqu’à ce que mes dents tombent. Ce n’est pas joli joli de tenter une accro du blog en pleine désintox. Toutefois, je te remercie pour la distinction et négocie avec mes gros doigts boudinés pour qu’ils reprennent le travail le plus vite possible (comme syndicat, il n’y a pas mieux : tous solidaires !).

  17. avril 6, 2009 8:57

    @ Brown Sugar Girl : hello, bienvenue parmi nous ! Merci pour les compliments, je vais m’empresser de lire tes fashion tags :-) Concernant les points, ils sont TOUS vrais, finalement je me suis prise au jeu et décidé d’y aller franco de port. Rapport à PJ justement, je ne connais pas si bien que ça : son allure me plaisait mais je ne m’étais jamais vraiment penchée sur le sujet étrangement, alors que ma culture est foncièrement rock. J’étais impressionnée, j’en parlais sur le post consacré à Joni Mitchell et ce sont les comm’ qui m’ont décidée à rattraper le retard. J’ai vu qu’un nouvel album sortait, il est dans ma to-listen list !

    @ La Mère Minos : le sarouel est fourbe, il revient même en boomerang, le coup du sarouel qu’on appelle ça ;-) C’est quoi cette histoire de ne plus vouloir bloguer ?? Si l’inspiration est là, il faut l’honorer, il faut bloguer !! Je voulais dire parler de toi, au sens de ce qui te définit fondamentalement… Allez au boulot, sinon gare au retour du harem pants…

  18. avril 6, 2009 10:04

    J’en étais sûre dès la lecture : l’écriture de Bonnie c’est de la sincérité souriante et élégante, sous de grands et beaux cheveux ! (J’adore New Order mais avec eux il m’arrive le même truc qu’avec ton album de Toto : j’ose pas le dire…)

  19. avril 7, 2009 8:20

    Merci le poulpe, héhé :-) Je suis intriguée par ce qui se passe avec Toto maintenant…

    Bon, maintenant je peux le dire, j’ai un peu bidonné.
    Sur ma cicatrice.
    Elle ne fait QUE 12 cm, je l’ai mesurée hier.

  20. avril 7, 2009 8:56

    I KNEW IT!

  21. bullesdinfos permalink
    avril 7, 2009 10:57

    Ouais parce que perso j’en n’avais jamais entendu parlé de cette cicatrice, ça m’étonnait aussi mais t’as vu j’ai rien cafté cette fois.

    Bon sinon y’a pas de honte à être fan d’Herbert, assume quoi…

    Hold the line / Love isn’t always on time / oh-oh-oh

  22. avril 7, 2009 11:26

    Ouais enfin, une cicatrice de 12 cm pour une appendicite, avec ses 12 points de suture, ça reste quand même assez unique.
    J’aime beaucoup Hold The Line oui, et Georgy Porgy, oui.

  23. avril 9, 2009 9:12

    tu à l’air d’avoir un sacré caractère :D du coups, ton post est très vivant, j’aime ça !

  24. avril 9, 2009 9:17

    @ Le Neko : hello et bienvenue ! Merci pour les compliments. Il faut maintenant que le sacré caractère sorte de sa torpeur pour écrire un nouveau post… ;-)

  25. Bulles d'infos permalink
    avril 9, 2009 9:28

    Fais gaffe Bonnie, en plus de porter des sarouels sur la tête, tu parles de toi à la 3e personne…

  26. avril 9, 2009 9:30

    Ah oui ? Elle avait pas remarqué, merci de lui signaler :-)

  27. avril 9, 2009 6:34

    Elle a besoin d’un coup de main pour sortir de sa torpeur?

  28. avril 9, 2009 6:42

    OK OK, elle s’y recolle ;-)

  29. Bulles d'infos permalink
    avril 10, 2009 9:23

    Ouais parce qu’on dirait qu’elle fait toute sa semaine avec un seul billet… Ceci dit vu que chaque jour je commente, je lui dis que finalement c’est une belle performance ;-)

  30. avril 10, 2009 9:37

    mais oui, arrête de commenter ! J’en ai commencé, mais je rame un peu.

  31. Bulles d'infos permalink
    avril 10, 2009 9:45

    Quoi elle veut plus que je commente ? ok je sors…

  32. avril 10, 2009 9:56

    Bonnie elle est en panne?

  33. avril 10, 2009 9:58

    Elle a du boulot et le soir, elle est vannée pfff.

  34. avril 10, 2009 12:14

    moi aussi je suis mono manique alors je vais m’empresser d’écouter cette chanson

  35. avril 10, 2009 12:21

    Hello Lili, c’est une chanson parfaite pour la mono manie, hypnotique comme il faut, avec des couplets un peu arides et un refrain planant : le contraste est parfait et l’effet de boucle est super réussi. Tu m’en diras des nouvelles…

  36. Bulles d'infos permalink
    avril 10, 2009 12:41

    Ah ben ça y est elle redit « JE »
    Ok ok je dégage oh pffffffffffff

  37. avril 10, 2009 5:01

    Elle n’a toujours pas écrit de post? Pour me venger, je lui ai piqué la photo des sarouels pour la mettre sur mon blog. La légende vient d’Eve G qui m’a envoyé un mail sur le sarouel maudit.

  38. avril 10, 2009 5:14

    Ah ben c’est malin, j’ai pas vu que tu m’avais répondu. Quelle nouillasse cette BSG alors…

    Pour PJ Harvey, je collectionne ses albums depuis le lycée. Certains sont assez dur à écouter pour les néophytes (enfin si t’as une culture rock, c’est déjà bien parti :)) Si tu as envie de te lancer, je te conseille « Stories from the city, Stories from the sea » (qu’elle a écrit à NY… faut que j’arrête moi avec cette ville) d’ailleurs c’est l’album de « We Float », ou alors « To Bring You My Love » (quelques uns des joyaux de PJ) et my personal favorite : « Dry », son premier, qu’elle a enregistré dans son garage ou presque…
    Elle passe en concert à Paris le 18 avril, c’est complet depuis perpet’, mais je vais essayer de m’y incruster quand même.

    Ca te fait de la to-listen liste pour le week-end, ça ^^

  39. avril 10, 2009 9:55

    @ L’Armadio : ahah, ça me fait plaisir que tu aies repris la photo ! D’une, je sens que bientôt nous aurons une petite célébrité blougousphérique en tant que mères du mouvement anti-sarouel. De deux, j’ai mis un temps de dingue à trouver cette photo, je cherchais qqchose qui n’attaque pas bassement le sarouel, je voulais démontrer que même en Louboutin, c’est pas très flatteur, hein.

    @ Brown Sugar : cool, merci pour la sélection, je saurai par quoi commencer et je te dirai. Rapport au concert, j’adore le côté warrior sur le ton « je m’incruste quand même »

  40. avril 10, 2009 10:05

    Il faut afficher notre appartenance au groupe « Le sarouel maudit ». C’est un vrai groupe qui a ses convictions!
    Hasta la vista siempre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :